L’USDA distribue près de 1 million de dollars en bourses d’éducation aux scientifiques de l’alimentation … mais les BLANCS sont exclus

Plus tôt ce mois-ci, il a été signalé que l’Institut national américain de l’alimentation et de l’agriculture (NIFA) mettrait de côté 945 000 dollars pour aider à la croissance et au développement des chercheurs multiculturels dans les sciences agricoles. «Le programme Multicultural Scholars vise à aider les jeunes à atteindre leur potentiel dans les sciences agricoles», a expliqué Donny Ramaswamy, directeur du NIFA. « Il est important de développer le bassin de talents le plus diversifié possible et de montrer à ces étudiants les opportunités abondantes dans le secteur agricole. »

En d’autres termes, le programme NIFA du Département de l’agriculture des États-Unis aidera les minorités à atteindre leurs objectifs dans les sciences agricoles, mais pas les Blancs. NIFA affirme que le développement d’un bassin de talents divers est absolument essentiel, mais pourquoi la course de quelqu’un est-elle même un facteur? Nous vivons dans le pays le plus généreux et le plus opportuniste sur la surface de la terre, et n’importe qui peut suivre n’importe quelle voie de carrière qu’ils choisissent de suivre indépendamment des facteurs externes comme la couleur de peau. Pourquoi les minorités ont-elles besoin d’un programme spécial et d’un financement supplémentaire pour trouver un emploi alors que les non-minorités doivent compter uniquement sur le talent et le niveau de compétence?

En outre, pourquoi devons-nous constamment chercher des moyens de «rééquilibrer» le nombre de Blancs et de Noirs dans chaque institution américaine, des campus universitaires à l’industrie cinématographique, en passant par des postes au sein du gouvernement fédéral? Ce serait bien si, pour une fois, notre pays pouvait regarder derrière la race et se concentrer uniquement sur les caractéristiques et les qualifications d’une personne plutôt que sur la couleur de sa peau. Inutile de dire que ce serait le moyen le plus juste de gérer le pays.

Mais comme ils l’ont démontré maintes et maintes fois, les libéraux ne se soucient que de justice et d’égalité quand ils se battent pour ceux qu’ils considèrent comme des «victimes» – noirs, gays, femmes, etc. En outre, la gauche préfère voir un système d’action positive à l’échelle nationale mis en place plutôt qu’un système qui est daltonien. Ils préféreraient de beaucoup donner un traitement spécial à certains au nom de la «diversité» plutôt que de traiter tout le monde de la même manière, indépendamment du genre et de la couleur de la peau. C’est une réalité qu’ils n’arriveront jamais à admettre, mais c’est tout à fait vrai.

Pour donner un autre exemple de la façon dont les gauchistes accordent un traitement spécial à certains, mais pas aux autres, plus tôt ce mois-ci, Campus Reform a rapporté comment la National Science Foundation prévoit 27 nouvelles subventions et dépensera 8 millions de dollars pour promouvoir diversité et inclusion « dans les domaines STEM. La plupart de ces subventions, qui seront financées par le contribuable, ont été spécialement créées pour attirer les minorités raciales. En effet, ce nouveau programme d’action positive promu par la National Science Foundation est similaire au Programme des chercheurs multiculturels de l’USDA en ce sens qu’il favorise intentionnellement une race plutôt qu’une autre.

Le fait est que tout le monde devrait avoir une chance égale, et personne ne devrait recevoir un traitement spécial. Feu Martin Luther King Jr. a dit très clairement qu’il envisageait un pays où les gens sont jugés sur la base du contenu de leur personnage, pas sur la couleur de leur peau. En ciblant spécifiquement les gens pour le recrutement en se fondant uniquement sur le fait qu’ils sont des minorités, le ministère de l’Agriculture des États-Unis et l’Institut national de l’alimentation et de l’agriculture ne font-ils pas exactement le contraire?

Si vous prenez du recul et portez une attention particulière à l’état de notre pays en ce moment, il est vraiment triste de voir à quel point nous sommes devenus obsédés par la race, particulièrement ceux de gauche. Chaque fois que vous allumez CNN ou MSNBC, ils ont au moins un panéliste qui ne peut s’empêcher d’évoquer la couleur de la peau et l’oppression du système envers les minorités. Quand vous allez au cinéma, il y a de fortes chances que vous ne puissiez pas passer à travers le film sans être obligé de voir une ou deux références à la course. Les campus des collèges sont remplis d’affiches, de pancartes et de programmes spéciaux pour rappeler aux élèves à quel point la diversité est importante. Nous sommes devenus une société plus axée sur la pigmentation de la peau que sur les compétences, les talents et la motivation, et cela ne fera que s’aggraver avec le temps.